La bibliothèque sera fermée du 30 avril au 1er mai 2016 !!!

jeudi 28 avril 2016

Zone A???


Zone A, keseksa? 



C'est un endroit dans la bibliothèque qui rassemble ados, adultes et appétit de lire.
Vous y trouvez dystopies, fantasy et ce qu'en d'autres lieux, on appelle littérature pour ados et young adults.

A découvrir en section adultes, tout à côté des mangas et des romans graphiques! Vous pourrez facilement les reconnaître grâce à la pastille noire sur l'étiquette.



Avez-vous remarqué les autres aménagements récents dans la bibliothèque? Nous vous les ferons découvrir sur le blog tout bientôt !

mercredi 9 mars 2016

Raconte-moi des salades!


lundi 15 février 2016

des loups et des livres



Coincidence, voilà que dans  la pile de livres à raconter aux petits lecteurs de la bibliothèque, trois loups se sont glissés.  Trois loups qui ont avec les livres des rapports pas toujours simples!



Dans la bibliothèque de Zoé, un livre est tombé.  Et voilà le loup débarqué de l'histoire sous le choc!  A l'intérieur du livre, il était terrible, ce loup-là, avec de grandes dents pointues et tout ça et tout ça, mais là, il se sent tout petit tout nu tout d'un coup, devant le chat de la maison.  Un autre livre l'acceptera-t-il?  that is the question!

Le loup tombé du livre, par Thierry Robberecht et Grégoire Mabire, ed. Mijade, 2015.










Le soir, dans sa chambre au grenier, Marie relit sans cesse les trois livres qu'elle possède.
Ils parlent tous du loup féroce de la noire Forêt noire, la forêt dans laquelle personne n'ose s'aventurer... Marie aimerait bien être aussi féroce que ce loup, pour faire peur à l'horrible tante Hortense qui la fait travailler du matin au soir...

Le loup derrière le livre, par Mathis, ed. Ecole des loisirs, 2012.




Quand le loup bondit dans le livre du petit chaperon rouge, c'est la catastrophe!
Tout le monde se réfugie dans le livre des trois petits cochons... et c'est la panique!
Mais le loup est-il si méchant?

Le loup dans le livre, par Mathieu Lavoie, ed. Helium, 2015.






Ne l'oublions pas, plein d'autres livres attendent petits et grands loups à la Foire du livre de Bruxelles, du 18 au 22 février prochain.  C'est gratuit (si, si!), mais il faut s'inscrire sur le site de la foire (www.flb.be ) pour recevoir ses entrées.  Le thème de cette année : le bonheur! Bonheur de lire, bien sûr... entre autres!
Bonnes découvertes!

Isabelle P.

samedi 16 janvier 2016

Tous à la soupe!


mardi 3 novembre 2015

Le livre "Tof" du mois







Que répondre au questionnaire de rentrée à l’école à la rubrique "profession du père"?
Le père d’Emile a été parachutiste, chanteur, champion de judo, ami et conseiller du Général de Gaulle, et maintenant il est espion, alors il ne faut pas le dire, bien sûr, secret d’Etat!
Le fils fier et ébloui endure sans se plaindre les planques interminables dans lesquelles son père l’entraîne, les séances de gymnastique en pleine nuit pour s’aguerrir, les courses dans le noir pour aller jeter des courrier menaçants à des adversaires de l’OAS…
Car la grande affaire du moment, c’est l’Algérie, que le père veut à tout prix garder française.  Et tant pis si pour cela, il faut tuer De Gaulle…
“Profession du père”, c’est l’histoire de la folie d’un homme, d’une manipulation dont le fils mettra une vie à se défaire.  C’est aussi l’histoire d’ une mère, spectatrice des délires de son mari et des mauvais traitements infligés à son enfant, et l’abandonnant d’un “tu connais ton père…” crucifiant.
Emile-Sorj Chalandon raconte son histoire comme il l’a vécue, sans pathos, et immédiatement emporte son lecteur dans l’émotion et l’empathie.  Le livre refermé, la voix du petit garçon résonne encore longtemps dans la mémoire…

Profession du père, par Sorj Chalandon, ed. Grasset, 2015, 316p.

Isabelle P.

mardi 27 octobre 2015

Spectacle de Julie Boitte à la bibliothèque


jeudi 15 octobre 2015

Europalia Turquie, dans les bibliothèques d'Uccle, c'est maintenant!






Cette année en effet, Europalia a mis le focus sur la Turquie et ses richesses artistiques.  Parce que la culture, quoi qu'en disent certains, c'est aussi ce qui permet aux peuples d'échanger avec le monde qui les entoure et de revendiquer et de mettre en pratique des valeurs de tolérance et de démocratie...

Les bibliothèques de la région bruxelloise vous ont concocté un programme d'activités foisonnant de découvertes possibles : ateliers, conférences, concerts, expositions, heures du conte... il y en a pour tous les goût partout! La brochure qui détaille tous ces événements vous attend à la bibliothèque, bien sûr.

A la bibliothèque du Centre, nous avons déjà proposé aux petits mercredi passé "Les contes du loukoum".
Les histoires ont eu beaucoup de succès, les loukoums aussi! :-)



Vendredi 16 octobre, vous pourrez participer  (sur réservation) à un atelier de calligraphie, dimanche 18 octobre, nous vous avons préparé un spectacle musical et conté autour du personnage de Nassredine, le fou qui était sage, ensuite le samedi 24 octobre, il y aura deux séances d'atelier-création de théâtre d'ombres, et pour finir en beauté, le mercredi 28 octobre, place à notre atelier "Contes et Saveurs"!
Vous trouverez tous les détails, horaires et formalités d'inscription, dans notre rubrique "Calendrier", dans le menu déroulant. Ne tardez pas à vous inscrire, les places sont limitées!

Bien sûr, nous n'oublions pas que nous sommes d'abord et avant tout "passeurs de livres"!
Les bibliothécaires de la Région bruxelloise ont donc réalisé une bibliographie Adultes et une bibliographie Jeunesse qui est aussi à votre disposition dans votre bibliothèque préférée!

Adeptes des nouvelles technologies? Nous avons aussi créé un tableau Pinterest reprenant la plupart des fictions d'auteurs turcs (ici) ainsi que quelques livres documentaires sur la Turquie (ici).

... et sans attendre, quelques propositions de lecture pour vous mettre dans l'ambiance!




Avocate et militante des droits de l’homme, l’auteur raconte l’histoire de sa grand-mère, d’origine arménienne, enlevée par un soldat turc à 10 ans, convertie à l’Islam, et qui ne révéla le secret de ses origines et le calvaire de sa famille qu’à la fin de sa vie.
Un livre poignant qui invite à une relecture du passé enfin conforme à la vérité.

Le livre de ma grand-mère, par Fethiye Cetin .- Ed. Parenthèses , 2013.- (Diasporales)






16ème siècle : Soliman porte l’empire ottoman à son apogée.
Dans ce monde où raffinement et cruauté se cotoient, le sultan se méfie de tous.  Sauf d’Ibrahim, l’esclave grec dont il a fait son grand vizir, sauf d’Hürrem, la joyeuse, la femme qu’il aime de toute son âme…
Un court roman, imagé comme un conte, traversé de réflexions universelles sur le pouvoir, l’amour et l’amitié.

Aurore des bien-aimés (l’) / Louis Gardel.-  Ed. du Seuil ,1997.- (Points)





1453 : Mehmet II est depuis toujours obsédé par l’idée de conquérir Constantinople.
 Istanbul, fin des années 70 : l’auteur écrit le destin de ce grand sultan, dans une époque marquée à la fois par le raffinement et la cruauté.  Mais son présent lui aussi est fait de bruit, de fureur et de cruauté… Une écriture flamboyante pour un récit qui analyse le passé pour réfléchir au présent.
A lire aussi, du même auteur : La première femme, Les turbans de Venise, Les filles d’Allah…

Le Roman du conquérant , par Nedim Gürsel.- Ed. du Seuil, 1996.-







Sociologue d’origine turque, Necla Kelek a émigré, petite fille, avec sa famille en Allemagne.
Dans ce récit, à partir de l’histoire de sa famille, elle parle des relations hommes-femmes en Turquie, des traditions, religieuses ou non, qui pèsent encore lourdement sur les femmes, empêchant, entre autres, bien souvent une intégration des familles immigrées dans le pays d’adoption.  Un livre interpellant !

La Fiancée importée ,  par Necla  Kelek .-  Ed. Jacqueline Chambon, 2005.-


Memed le Mince vit dans les montagnes d’Anatolie, sous la coupe d’un maître brutal.
Sous les mauvais traitements, il se rebelle et rejoint les bandits de grand chemin.  Il sera désormais Memed le Faucon, bravant les oppresseurs et défendant les plus faibles… Une épopée en 4 tomes,nourrie  de l’amour de l’auteur pour sa terre natale et de son combat pour la liberté et la justice.

La Saga de Mèmed le Mince , par Yachar Kemal .- Ed. Gallimard (Quarto), 2011 .-





Constantinople, 1273.  Déguisée en eunuque, Anna entre dans la ville, bien décidée à prouver l’innocence de son frère, accusé de meurtre…
Cette fresque foisonnante de détails restitue avec brio un monde qui tente de survivre, à la croisée de l’Orient et de l’Occident, victime des appétits de pouvoir des uns et des autres.


Du sang sur la soie , par  Anne Perry.-  Ed. 10/18, 2011 .-




Bonnes découvertes!

Isabelle P.


 



samedi 26 septembre 2015

Pour parler des réfugiés avec les enfants...









On ne sait pas très bien où se situe le village d'Akim, sur les bords d'une rivière que l'on appelle Kuma, mais ce que l'on comprend très vite, c'est que ce qui tombe du ciel au-dessus de ce village, c'est l'enfer et la mort.


Alors il court, le tout petit Akim, il court pour retrouver ses parents disparus, il court pour échapper aux soldats, il s'accroche à d'autres survivants qui fuient, marche longtemps, traverse des fleuves et des frontières... Après, c'est le camp de réfugiés...

L'album est conçu comme un carnet de croquis, avec le talent que l'on connaît à Claude K.Dubois pour saisir l'émotion en quelques traits, complétés par quelques phrases d'une grande force évocatrice.

Et, parce que comme le dit la sagesse populaire, tant qu'il y a de la vie il y a de l'espoir, l'album se referme sur le petit garçon dans les bras de sa maman retrouvée...

Isabelle P.

vendredi 4 septembre 2015

Le livre "Tof" du mois : Bilquiss, de Saphia Azzeddine.

 


      
   Elle s'appelle Bilqiss, comme la reine de Saba.  Mais son trône à elle, c'est un tabouret d'accusée dans un tribunal fantoche.  Elle est promise à la lapidation pour une liste de méfaits aussi longue que le Coran.
Pour avoir acheté un légume de forme phallique (une aubergine, en l'occurence) : coupable.
Pour avoir laissé dépasser une mèche de cheveux de son voile : coupable.
Pour avoir écouté de la musique : coupable.
Pour avoir possédé une pince à épiler et avoir voulu ainsi altérer la création de Dieu : coupable.
Coupable, coupable, coupable...
Coupable surtout d'être une femme seule, veuve, pauvre et marginalisée.
Mais Bilqiss sur son tabouret, même si elle sait son destin déjà scellé, n'entend pas perdre cette occasion de dire ce qu'elle pense. Une sorte de huis-clos s'installe entre le juge et la femme, cernés par des spectateurs réclamant la lapidation séance tenante.  Mais comme une nouvelle Shéhérazade, Bilqiss parle, et le procès s'éternise...
Internet aidant, Leandra, jeune journaliste américaine entend parler de Bilqiss et demande à la rencontrer.  Un autre combat s'engage entre les deux femmes...
Une écriture directe, incisive, pour un roman choral qui multiplie les points de vue et renvoie le lecteur aux incohérences de ses indignations et de ses élans humanitaires.
Bilqiss critique avec virulence, non l'Islam, mais ce que certains hommes en ont fait, dans leur obsession de domination. Un roman secouant!

Isabelle P.


jeudi 3 septembre 2015

Première heure des bébés de l'année!


 


mardi 25 août 2015

Et si on se prenait pour des princes et des princesses?









Il reste quelques jours avant la rentrée des classes! Envie d'une chouette activité à faire en famille, chic et pas cher?

Nous avons testé pour vous... le palais royal!  Une visite durant laquelle les enfants-cobayes ( 7 et 10 ans) que nous avions emmenés se sont bien amusés!


La découverte des salles, toutes d'or et de lumière, est complétée par une très intéressante expo sur les insectes, dont le point d'orgue pour les enfants se trouve dans la salle des Glaces. On peut y voir le plafond décoré par Jan Fabre, avec des carapaces de scarabées thaïlandais aux couleurs chatoyantes.
Waouw! a dit l'un de nos enfants-cobayes. Beurk! a dit l'autre.  A vous de voir... :-)
Dans cette salle, Technopolis, le musée scientifique interactif de Malines propose différentes expérimentations sur le thème des insectes, et un atelier libre permet de réaliser son papillon en papier de soie.

Nous avons aussi rencontré quelques princesses venues en grand apparat, façon Reine des neiges ou Cendrillon, et qui admiraient leur reflet dans chaque miroir doré.  Miroir, mon beau miroir, dis-moi...

Bref, plein de choses à voir et à faire, et en plus c'est gratuit! Les heures de visite : tous les jours sauf le lundi, de 10 heures 30 à 16 heures 30.
Pour prolonger la visite, venez emprunter nos documentaires sur les insectes, ou rire et sourire avec les rois et les princesses imaginaires de nos albums.  Pour vous inspirer, en voici quelques-uns parmi nos chouchous!
















... et plein d'autres encore à découvrir dans notre bac "Thème du moment" !

mercredi 19 août 2015

Atelier d'écriture!



Les sentiers du texte - ateliers d'écriture"Et ses pieds et ses mains et son coeur clapotaient dans la flaque des mots." (C.M.)  
Cet atelier d'écriture narrative propose une formation, à la fois accompagnée et concrète, insistant sur le développement de la part singulière que recèle l'écriture de tout écrivant. Il s'agit de découvrir puis d'apprivoiser un chemin d'écriture, unique et personnel : roman, nouvelle, poésie, chanson, récit de vie, textes courts... et au-delà puisque celui qui écrit, prenant la plume, est chaque fois en situation d'inventer son genre littéraire, hors des catégorisations et des modèles standardisés. Chacun aura la possibilité d'en faire l’expérience d’une façon naturelle, ainsi qu'une besogne des plus ordinaires, comme on pèle une pomme, de partir à l’aventure de son propre langage, sa manière de mettre en scène et ce, en s'autorisant les maladresses et tâtonnements inhérents à tout apprentissage.


Animation : Cédric Migard (Ecrivanture)
Dates : session du 09 septembre au 16 décembre 2015
Horaires : tous les mercredis, de 19h00 à 21h00
Lieu : bibliothèque d'Uccle-Centre, rue du Doyenné n°64
Pour inscription et/ou renseignements : ecrivanture@hotmail.com ou 0498/54.59.56
Le blog des ateliers Ecrivanture :

vendredi 7 août 2015

le tricycle de Shinichi



Parmi les objets exposés au Musée de la Paix à Hiroshima, beaucoup de visiteurs s'arrêtent devant un tricycle rouillé.
C'est cet objet hautement symbolique que Tatsuharu Kodama, lui-même natif d'Hiroshima a pris comme point de départ d'un album particulièrement émouvant.
Shinichi a 4 ans, et pédale joyeusement sur ce tricycle qu'il vient de recevoir après en avoir rêvé si longtemps.  Quand soudain, un éclair blanc, puis le noir...
"La terre doit être un lieu de paix où les enfants peuvent rire et jouer", dit le père de Shinichi lorsque, devenu vieux, il raconte cette histoire à ses petits-enfants. Un message soutenu avec intensité par les illustrations elliptiques de Judith Boivin-Robert.



Le tricycle de Shinichi, texte de Tatsuharu Kodame, ill. de Judit Boivin-Robert, ed. Les 400 coups (coll. Carré blanc), 2005.

jeudi 6 août 2015

Lire dans les parcs sous le Soleil d'Août

Instantanés - souvenirs d'une belle après-midi où le soleil a bien voulu être des nôtres!  :-)