La bibliothèque sera fermée les 1, 2, 3, 10 novembre, ainsi que le 12 novembre (Mise à jour du système informatique)

lundi 12 juillet 2010

La jeune fille rebelle


... ou la vie mouvementée de Marguerite de Male, dernière comtesse de Flandre, qui par son mariage avec Philippe le Hardi fit entrer nos régions dans les états bourguignons.
Mais dans cette biographie romancée, nous n'en sommes pas encore là!
Marguerite est née, seul enfant vivant parmi plusieurs autres morts-nés, à la grande fureur de son père qui désespère d'avoir un héritier mâle. Délaissée par sa mère qui sombre dans la folie, ignorée par son père qui ne lui pardonne pas d'être une fille, Marguerite partage les jeux violents des garçons de son entourage, et ne pense qu'à échapper aux séances de broderie et d'apprentissage de la vie de noble dame.
Mais la réalité la rattrape : Marguerite est en âge de se marier, et son père lui a déjà choisi un époux : Edmond de Langley. Un choix auquel applaudissent les guildes de Bruges et de Gand qui vivent du commerce de la laine avec l'Angleterre.
Mais lorsque Marguerite découvre le sournois et pustuleux Edmond, elle n'a, elle, aucune raison de se réjouir...
Même si les auteurs de ce livre traduit du neerlandais avouent avoir pris quelques libertés avec la réalité historique, ce récit romancé donne vie à l'Histoire, et restitue de manière très documentée et imagée la vie quotidienne en Flandre au 14ème siècle. Bruits, odeurs, couleurs, poussière et sang comme si on y était!
Confrontée à un monde où tout est au pouvoir des hommes, Marguerite, frondeuse et insoumise est un personnage très touchant, fragile et dur à la fois, utilisant comme le lui a enseigné son maître d'armes, la ruse pour pallier à la force qui lui manque.
Un regret : pourquoi les éditions Mijade ont-elles choisi pour la couverture de ce récit le portrait de Ginevra de Benci par Leonard de Vinci, postérieur d'une bonne centaine d'années, et qui à ma connaissance n'a rien à voir avec Marguerite de Male?

La jeune fille rebelle, par Jean-Claude van Rijckeghem et Pat van Beirs, ed. Mijade, 2009, 283p.

Isabelle P.

1 commentaire:

  1. ai lu ce livre pour prix littéraire,je l ai bcp aimé et grace à lui j ai fait des recherches sur la vie de cette dame,vie très riche ...à lire

    RépondreSupprimer