La bibliothèque sera fermée les 1, 2, 3, 10 novembre, ainsi que le 12 novembre (Mise à jour du système informatique)

vendredi 16 mars 2018

Rencontre avec l'illustrateur Zaü

  

   La Biennale Paul Hurtmans du Livre de Jeunesse, vous connaissez?
Il s'agit d'un projet porté par le Centre de Littérature de Jeunesse de Bruxelles, en collaboration avec les bibliothèques bruxelloises.
Son but : proposer aux élèves des livres qui sortent de l'ordinaire, et leur donner la chance de rencontrer les auteurs de ces livres.


Et nous voilà donc ce matin au théâtre de la Montagne magique avec 3 classes de 1ère secondaire de l'Institut Saint Vincent de Paul pour rencontrer Zaü, l'illustrateur de "Souvenez-vous de Wei", écrit par Gwenaëlle Abolivier, paru aux editions Hong Fei.
Ce très bel album raconte l'odyssée de l'un des travailleurs chinois recrutés en Chine pendant la guerre 14, et qui se retrouvèrent dans le chaos des combats, terrassiers dans les tranchées, un épisode terrible mais peu connu de la Grande Guerre.





Surprise : Zaü est un monsieur d'un âge respectable, et d'entrée de jeu ose avouer qu'il vit sans ordinateur ni portable.... murmures horrifiés dans l'assistance! :-)
L'auteur raconte ensuite comment un livre vient au monde, le circuit de l'édition au lecteur...
Vient sur le tapis bien sûr la question qui intéresse toujours les élèves : gagne-t-on bien sa vie en faisant ce métier? Re-murmures quand Zaü explique le système des droits d'auteur.  Gagner si peu... mais pourquoi fait-il cela alors? Parce que j'ai toujours voulu dessiner, et que je ne m'imagine pas faire autre chose, répond l'auteur, qui souhaite avec chaleur aux ados de trouver leur voie, eux aussi...


Devant une grande feuille blanche, Zaü explique ensuite la technique utilisée pour cet album : des encres diluées, dans une gamme de couleurs s'adaptant à l'ambiance du récit.
Joignant le geste à la parole, il mouille le papier... des touches d'encre tamponnées, des coups de pinceau, des mouvements fluides...
Le silence est total, aucun élève ne bouge, tous les yeux sont vrillés sur l'artiste qui, imperturbable, fait danser son pinceau...



... et puis applaudissements enthousiastes devant le résultat!














Et comme il  a trois classes devant lui, Zaü, avec beaucoup de générosité, fera trois dessins, toujours dans un silence recueilli! :-) Toute la magie de l'art....





Merci Monsieur Zaü, pour ce beau moment que les élèves n'oublieront pas... et nous non plus!








Isabelle P.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire