La bibliothèque sera fermée les 1, 2, 3, 10 novembre, ainsi que le 12 novembre (Mise à jour du système informatique)

vendredi 29 mai 2015

Les "Tof!" du mois

Nous vous l'avions promis, voici donc deux propositions de "tof" lectures, que vous trouverez bien sûr dans votre bibliothèque préférée!
Et si vous souhaitez participer, n'hésitez pas, venez à l'accueil de la bibliothèque apposer notre petit logo sur votre coup de coeur, ou envoyez-nous vos commentaires via notre boîte mail, nous les publierons avec grand plaisir!


« Echapper » est un peu l’histoire de l’homme qui a vu l’homme qui a vu l’ours, et qui vous donne envie d’être l’homme suivant qui allonge la chaîne en se lançant à son tour à la recherche du même ours : vous allez comprendre.
« Echapper » est l’histoire d’un auteur ébloui par le livre d’un autre (« La Leçon d’Allemand », de Siegfried Lenz), par le personnage d’artiste peintre qu’il met en scène (Max Ludwig Nansen), puis par le véritable artiste qui l’a inspiré (Emil Nolde en l’occurrence). Le narrateur décide de partir sur les traces… mais de qui finalement : du personnage de roman ou du véritable peintre ? Le voilà pour une saison entre Allemagne et Danemark, entre lieux imaginés par Lenz et réels, entre solitude et rencontres aussi, pudiquement à la recherche de lui-même au travers de son enquête sur Nansen – Nolde.
C’est bien écrit, plein de réflexions qui m’ont touché sur mes rôles d’amant, père, frère et même enfant. Mais l’auteur avait 65 ans quand il a écrit ce livre et j’en ai 58, et ceci explique peut-être cela. Toujours est-il que je ressens la furieuse envie de partir à mon tour sur les traces de Lionel Duroy, pour participer aussi à la recherche du héros de Siegfried Lenz, puis à la découverte d’Emil Nolde. Un livre attachant que l’on regrette d’avoir achevé.

Echapper, par Lionel Duroy, Editions Julliard, 2015, 277 pages

Frédéric B., lecteur

Dès la couverture, les deux personnages de cette histoire annoncent la couleur : “la première fiction par SMS”, annonce le fiston.  “C’est quoi un SMS?” demande la mère.
Proposé par l’auteur d’abord sur Internet, par épisodes journaliers, voici en effet une vraie histoire faite uniquement d’échanges de SMS entre un fils, jeune adulte un rien immature, et sa mère, un tantinet envahissante, souvent larguée, mais pleine de malice et d’amour pour son rejeton, les deux personnages maniant en outre la mauvaise foi avec une égale virtuosité!
La mère cherche à dompter son smatphone, en appelle à son fils, parfois patient… et parfois pas!  Au fil des échanges, où l’on rencontre aussi une grand-mère un peu flippante, un chat, un voisin nommé Boris, l’engin se révèle être un cordon ombilical, moderne certes, mais très très très présent!
C’est hilarant souvent (et je ne veux pas savoir ce que les gens ont pensé de moi, éclatant de rire toutes les trois pages dans le tram! J), touchant toujours, plein d’émotion, drôle et triste à la fois, bref, à l’image de la vie!
Et bien sûr, l’auteur dédie le livre … à sa môôman!


Avec Maman, par Alban Orsini, ed. Chiflet et Cie, 2014.

Isabelle P., bibliothécaire

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire