vendredi 13 juin 2008

Ainsi nous ne vivrons jamais, mais nous espérons de vivre...

"Que chacun examine ses pensées. Il les trouvera toutes occupées au passé ou à l'avenir. Nous ne pensons presque point au présent, et si nous y pensons ce n'est que pour en prendre la lumière pour disposer de l'avenir. Le présent n'est jamais notre fin. Le passé et le présent sont nos moyens, le seul avenir est notre fin. Ainsi nous ne vivrons jamais, mais nous espérons de vivre, et, nous disposant toujours à être heureux, il est inévitable que nous ne le soyons jamais."
Entre la vie et la mort, entre l'infiniment petit et l'infiniment grand, Blaise Pascal s'interroge, nous interroge... et deux comédiennes, Magali Pinglart et Laurence Vielle lui prêtent leur voix, leurs gestes, leurs silences...
Elles jouent avec les mots, les mêlent, les entrechoquent, les réveillent avec humour et subtilité, dans une mise en scène pleine d'inventivité. On sort de ce spectacle, souriants, émus, et "roseaux pensants" plus que jamais! :-)

A voir jusqu'au 28 juin 2008, au théâtre Le Public, rue Braemt, 64-70, à St Josse (métro Madou)

Et bien sûr, les "Pensées" de Pascal vous attendent dans les rayons de la bibliothèque! :-)

1 commentaire:

  1. Un très beau spectacle, en effet, où mise en scène et scénographie se complètent subtilement pour nous livrer une heure de plaisir. Un beau "divertissement" donc.

    RépondreSupprimer