La bibliothèque sera fermée les 1, 2, 3, 10 novembre, ainsi que le 12 novembre (Mise à jour du système informatique)

mercredi 19 mai 2010

« Auster revient invisible »


Un jeune étudiant désœuvré rencontre lors d’une soirée mondaine un énigmatique milliardaire qui, sans raison apparente, lui propose de fonder pour lui un magazine littéraire. L’étudiant ne se pose pas trop de questions et accepte.
Commence alors une étrange relation entre les deux hommes et la compagne du milliardaire. Tout devient très rapidement un jeu de séduction malsain entre ces trois personnages, jeu duquel le jeune inexpérimenté ne pourra plus s’échapper.

Jusque là, rien de vraiment dangereux entre adultes consentants, mais cette relation se transformera rapidement en un réel cauchemar pour le jeune homme. Il découvrira rapidement la vraie personnalité de son nouvel « ami » qui, en plus de posséder de mystérieux vices, a un réel talent pour se faire passer pour ce qu’il n’est pas. Entre les deux hommes naîtra dès lors une haine glacée et sans limite qui les conduira tous deux à la défaite absolue.

Superbe roman de Paul Auster qui renoue enfin avec le mystère des relations humaines. Comme dans toutes les meilleures œuvres littéraires, le bien et le mal sont tous les deux mis à mal. A certains moments, on est trop fasciné par la personnalité étrange du milliardaire que pour pouvoir réellement le haïr pour ce qu’il a fait. A d’autres moments, on en veut un peu à cet étudiant qui tente maladroitement de rétablir la vérité sans vraiment oser se mouiller. Il n’y a ni bons ni méchants, juste une toile complexe de sentiments contradictoires élégamment tissée par un des plus grands écrivains américains.

Invisible, par Paul Auster, Actes Sud, 2010, 293 p.

Pierre C.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire