mercredi 26 mai 2010

De l'autre côté de l'île


Il y a bien longtemps, il y eut le Déluge, provoqué par la folie des hommes, et les guerres qui suivirent.
Alors la Mère Nourricière se leva, organisa la Grande Evacuation vers les dernières îles de la Mer tranquille et promit de créer un monde nouveau sur ces îles, où tous seraient protégés des éléments.
Sur l'île 365 en effet, tout est très bien organisé, pour le bien-être de tous.
Evidemment, la sécurité générée par ce "Nouveau climat" implique l'abandon par les habitants de la liberté et de la possibilité de choisir leur vie.
Mais après tout, "les mots ne sont que des mots, et sans abri, tous les autres mots n'ont plus aucun sens".
Honor, 13 ans, est pleinement d'accord avec tout cela : "Reste à ta place. Fais ton travail. Vis en paix. Telle est la loi de l'autodiscipline." Mais comment être intégré dans la société quand on a des parents réfractaires aux lois, qui bravent le pouvoir et prétendent que tout est mensonge?
Le thème d'un monde totalitaire mis en place à la faveur de la peur des hommes n'est pas neuf, bien sûr, mais ce qui m'a particulièrement plu dans ce roman, c'est le point de vue de l'héroïne. Contrairement à beaucoup d'autres récits d'anticipation-aventure, ce n'est pas l'adolescente qui va se rebeller et chercher à changer les choses, au contraire. Honor veut être une adolescente parfaite, fondue dans la masse, être comme les autres. Mais peut-on pour cela tout accepter sans plus aucun esprit critique? Un sujet de réflexion toujours salutaire!
Ce livre fait partie de la sélection 2011 du prix Adolisant organisé à l'initiatice des bibliothèques de Woluwé Saint Pierre.
Plus de renseignements? : www.adolisant.be

De l'autre côté de l'île, par Allegra Goodman, editions Thierry Magnier, 2010, 373p.

Isabelle P.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire