La bibliothèque sera fermée les 24, 25 et 26 décembre, ainsi que les 31 décembre, 1 et 2 janvier !!!

mardi 20 janvier 2009

Des héros "élastiques"

Certains adultes, parents ou enseignants, pointent parfois du doigt les sujets abordés dans les romans pour la jeunesse, déplorant l'abondance de difficultés imposées à leurs personnages par les auteurs, et le pessimisme qui se dégage de ces histoires.
Le hasard a voulu que les trois romans lus ces jours-ci mettent en scène des jeunes héros confrontés à des difficultés, certes (mais n'est-ce pas là depuis toujours un des ressorts indispensables à une bonne histoire?), mais qui trouvent en eux les ressources nécessaires pour aller de l'avant et grandir harmonieusement.
De quoi prouver à ceux qui en douteraient que l'espoir et l'optimisme ne sont pas absents de la littérature pour la jeunesse!


Noé a 10 ans lorsqu'il perd sa maman dans un accident de voiture. Comme il ne connaît pas son père, il se retrouve du jour au lendemain à vivre sur la Nan-Ty, la péniche de ses grands-parents mariniers. Une drôle de vie, un vrai chamboulement qui oblige Noé à se secouer : difficile en effet de s'abîmer dans le chagrin quand on se retrouve la barre dans les mains, chargé de la délicate mission de faire entrer la péniche dans l'écluse!
Et puis il y a tous les gens qu'il rencontre, et Gaëlle, une fille au caractère bien affirmé, qui va l'aider à répondre aux questions qu'il se pose sur son père...
Un très chouette roman, plein de vie et d'optimisme, qui emmène le lecteur dans le monde mal connu des mariniers, chaleureux et solidaires.

Noé, par Claire Clément, ed. Bayard jeunesse (estampille), 2008, 168p.


Depuis que sa maman a perdu un bébé mort-né, tout dans la vie d'Alyssa, 10 ans, part en morceaux. La famille déménage, il lui faut s'acclimater à une nouvelle école, sa mère s'enfonce dans la dépression, son père fuit le marasme ambiant avec une maîtresse, laissant sa fille prendre soin de sa femme.
Heureusement, Alyssa peut compter sur le soutien de Daisy, grand-mère hors normes qui prétend que dans la vie on s'en sort toujours quand on est suffisamment élastique pour rebondir par-dessus les difficultés. Un principe qu'Alyssa décide d'appliquer avec une belle énergie...

Appelez-moi Poison!, par Susan Shreve, ed. Bayard (Millezime), 2008, 161 p.


Pablo, 12 ans, a fui la Colombie avec ses parents, sa grand-mère et ses deux soeurs.
Le soleil, la vie colorée et joyeuse de son village lui manquent. Ici, tout est gris, on ne peut pas faire de bruit, il faut raser les murs parce qu'on n'a pas de papiers, il faut ingurgiter des conjugaisons indigestes...Pire que tout, les autres le traitent de voleur parce que "colombien" rime avec "vaurien". Du moins, c'est ce qu'ils disent.
Alors, pour oublier tout cela, Pablo marche de longues heures dans les rues de la cité, et c'est ainsi qu'il va faire des rencontres décisives pour lui.
Il y a beaucoup de personnages attachants dans ce court roman plein de sensibilité : l'abuela trône dans son fauteuil comme une vestale un peu bourrue; la petite Nina vit en rêve dans un beau château avec son papa; Marisol la grande soeur tente elle aussi de se faire sa place dans ce monde nouveau...
Et puis il y a la Goule bien sûr, cette sorcière effrayante et pourtant tellement tendre aussi!
Un très beau roman, vraiment, sur le thème de l'immigration et de la difficulté pour les uns de s'intégrer et pour les autres d'accepter les nouveaux venus et leur culture propre.

Pablo de la Courneuve, par Cécile Roumiguière, ed. Seuil jeunesse (Chapitre), 2008, 91 p.

Isabelle P.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire